Lovisa paysagiste Mâcon (06 99 00 88 41)

Spécialiste de l'entretien de jardin avec crédit d'impôt

La pyrale du buis

 

Cycle de vie de la pyrale du buis.

 

Les femelles pondent entre 200 et 300 œufs par ponte. Ceux ci sont de forme très aplatie, translucides, collés au revers des feuilles de buis et éclosent au bout de 48H. Les chenilles vont muer 4 fois durant leur vie afin de grossir. A chaque stade elles deviennent plus voraces et ont besoin de beaucoup plus de nourriture. Vous pouvez facilement reconnaître une chenille qui vient de muer (changer de stade) car elle a une grosse tête part rapport à son corps.

Au 1er stade, la chenille de pyrale du buis mesure 3 mm et est à peine visible. Elle se contente alors de ronger la cuticule du dessous des feuilles de buis tout en restant bien camouflée. Le début des attaques se fait souvent à l’intérieur du feuillage du buis, ce qui la rend très difficilement décelable. Après la première mue, au deuxième stade, les chenilles rongent le dessus et le dessous des feuilles plus coriace. C’est à ce stade-là que l’on commence à voir plein de fils dans les buis. Ce sont des fils de soie que les chenilles tissent pour se protéger et circuler entre les branches. Les chenilles sont capables d’avancer ou de reculer très rapidement à la moindre alerte. C’est également à ce moment-là que les buis commencent a avoir un aspect de « grillé ». Les feuilles étant rongées des deux côtés, elles sèchent.

Au troisième stade, les mandibules ont bien grossit et les chenilles sont capables de dévorer les feuilles entières en les attaquant par le côté. Les buis commencent alors réellement à se déplumer et ne peuvent plus faire de photosynthèse. Les plantes s’affaiblissent. Au quatrième stade, le plus destructeur, les chenilles de pyrale du buis mangent tout ce qu’il y a de vert sur le buis, même les jeunes tiges et quand il n’y a plus de vert, elles s’attaquent à l’écorce laissant par là même une entrée facile pour les maladies et champignons

Au bout de 1 mois de vie, les chenilles atteignent leur taille maximale de 4 cm. Elle vont alors commencer par s’immobiliser un temps, puis se métamorphoser en chrysalide au sein des feuilles et brindilles restantes. Les chrysalides récentes sont vertes puis virent au brun marbré avec l’âge. Trois semaines plus tard, les papillons éclosent et le cycle redémarre immédiatement.

La faune du jardin (Le cercope)

Les cercopes sont des petits insectes, cousins éloignés des cigales et des pucerons. Il en existe plusieurs espèces. Les cercopes sont surtout connus par leurs larves, qui vivent sur les plantes dont elle boivent la sève pour se nourrir, et qui produisent une sorte de mousse pour se camoufler à l’abri de leurs prédateurs, appelée « crachat de coucou ».

Préparer ses travaux de jardinage : comment bénéficier du crédit d’impôt ?

Vous venez de construire une maison ou faire des travaux de rénovation et souhaitez arranger votre jardin ? Pour soulager vos finances, il est possible depuis 2017 de bénéficier de crédit d’impôt pour vos projets d’entretien de jardin.

 

Pour les grands jardins, l’entretien du jardin peut vite devenir une tâche ardue. Entre les arbres à tailler, les fruitiers à soigner, les haies à élaguer, la pelouse à tondre, et le nettoyage et ramassage des feuilles à faire,  énormément de temps et d’argent dans le matériel sont à investir pour l’entretien d’un jardin. Vous êtes en construction ? Pensez à ouvrir votre compteur EDF en ligne pour perdre moins de temps ! Pour tout savoir, cliquez . Pour connaître les différences entre producteur, distributeur et fournisseur avant de faire votre choix de fournisseur d’énergie, lisez cet article.

 

Une fois installé, vous pourrez vous concentrer sur les moyens de financements de votre aide professionnelle. Ainsi, pour aider les foyers, un crédit d’impôt est octroyé aux particuliers sous certaines conditions :

 

  • Il faut être un particulier domicilié en France ;
  • Il est impératif d’embaucher un salarié directement ou par l’intermédiaire d’une association, d’une entreprise ou d’un organisme agréé, pour l’exécution des travaux de jardinage éligibles au crédit d’impôt ;
  • Il faut engager cette aide au sein de la résidence principale ou secondaire du particulier employeur ou de celle de ses ascendants.

 

Par contre, les travaux de terrassement, de conception de parcs paysagers, ainsi que les prestations agricoles et forestières, ne sont pas éligibles à cette aide financière. Uniquement les travaux d’entretien courants et occasionnels qui ne demandent pas de qualification spécifique sont éligibles à l’aide. Cet avantage est toutefois limité à des dépenses n’excédant pas les 5 000 € par an et par foyer fiscal.

 

La moitié des dépenses supportées est déductible, sachant que cette somme est soumise à un plafond annuel.

Pour bénéficier du crédit d’impôt, il faut effectuer des démarches simples. Il faut au préalable effectuer vos travaux avant le 31 décembre de l’année en cours pour les travaux de rénovation thermiques, déclarer vos revenus dans les délais accordés et conserver toutes les factures des dépenses (achat d’équipements et de matériel, pose du matériel, travaux d’entretien etc…). Une fois vos travaux payés, il vous faudra conserver toutes vos factures et vous munir de pièces justificatives (adresse du logement, type de travaux, dates des paiements, nom, prix de l’entreprise en charge et méthodes utilisées). Finalement, vous n’aurez plus qu’à remplir la ligne dédiée sur la déclaration d’impôts annuelle.

 

La neige du peuplier

Le saviez vous? Avez-vous remarqué en ce moment ce coton blanc qui tombe des peupliers ? Filaments cotonneux qui sont parfois si nombreux sur le sol qu’on a l’impression qu’il a neigé. Mais contrairement à ce que certains pensent il ne s’agit pas du tout de pollen. En réalité c’est le mode qu’a choisit le peuplier pour transporter ses graines loin de lui . Après pollinisation l’arbre femelle produit des capsules contenant la graine et le coton. Lorsque la capsule s’ouvre en mai- juin le vent emporte la graine qui ,grâce au coton qui l’entoure , s’envole beaucoup plus loin qu’elle ne le ferait sans lui . Pour dire que ce coton qui peut parfois être dérangeant lorsqu’il recouvre tout en quantité ne risque pas de vous causer des allergies.Quand le coton arrive la phase pollinique du peuplier a déjà eu lieu depuis 4 ou 5 semaines. Le Peuplier est par ailleurs considéré comme un arbre faiblement allergisant . Réseau national de surveillance Aérobiologique

(le coton du peuplier n’est pas allergisant au sens immunologique du terme. Il peut éventuellement être irritant, et augmenter la sensibilité aux allergènes, notamment à ceux des pollens de graminées qui sont abondants au moment de la dissémination des graines de peuplier.)