Lovisa paysagiste Mâcon (06 99 00 88 41)

Archives par auteur: Jean Louis Lovisa

Pourquoi certains oiseaux tapent sur les carreaux des fenêtres ?

in

Pourquoi certains oiseaux tapent sur les carreaux des fenêtres ?

Explications du comportement

Les spécialistes n’ont à ce jour pas d’explications tout à fait sûres pour expliquer ce comportement qui peut surprendre voir inquiéter les habitants de la maison attaquée tant l’opiniâtreté et la persévérance des attaques sont fortes. En effet, les oiseaux tapeurs peuvent s’obstiner sur une vitre plusieurs fois par jour pendant plusieurs jours, voir plusieurs semaines dans les cas les plus étranges. Un comportement qui n’est pas sans rappeler le célèbre film d’Hitchcock « les Oiseaux » !

L’explication la plus probable et la plus couramment avancée et que l’oiseau s’en prend à son reflet qu’il identifie comme un rival sur son territoire. L’attaque a donc pour but de chasser l’intrus.

Cependant cette explication par le reflet n’est pas entièrement convaincante quand on découvre que les espèces concernées par ce comportement ne sont pas réputées très territoriales (Comme les Mésanges par exemple) et que ces « attaques » peuvent avoir lieu à n’importe quelle saison (Les notions d’exclusivité territoriale pour les mâles et de concurrence alimentaire lors du nourrissage des jeunes sont fortes durant la reproduction mais nettement moindre en automne et en hiver pour de nombreux passereaux).

De plus il semblerait que les femelles, beaucoup moins agressives et territoriales que les mâles, sont également capables « d’attaquer » les vitres des maisons.
Par ailleurs certains témoignages évoquent de Mésanges qui s’en prennent aux fenêtres pour… picorer le mastic ! Mais là encore cette explication ne convient pas à tous les cas d’oiseaux tapeurs car le plus souvent c’est bien la vitre qui reçoit les coups de bec et non pas les bords de la fenêtre.
Donc même si la territorialité est l’explication la plus vraisemblable elle n’explique pas tout, la question reste ouverte…

Protégez vos fenêtres et les oiseaux

Les espèces concernées par ce comportement sont les Mésanges bleues et les Mésanges charbonnières ainsi que les Corvidés. Si vos vitres n’ont rien à craindre des attaques de Mésanges, elles peuvent se briser sous les coups de bec répétés des Corbeaux freux et Corneilles noires. Si les attaques sont violentes et répétées protégez vos fenêtres en fermant le volet quelques jours, il y a de fortes chances pour que l’oiseau tapeur se décourage ou oublie son ennemi imaginaire.

Du côté des oiseaux, il est très rare qu’ils se tuent en agressant les vitres, ils peuvent tout au plus se blesser au niveau du bec tant leurs coups sont violents. Vous pouvez également scotcher une feuille de papier journal à l’intérieur : elle laissera passer la lumière du jour et annulera le reflet de l’extérieur.
« Oiseaux-mésange.fr »

Installer des nichoirs au jardin

installer des nichoirs au jardin

Quand et comment installer des nichoirs au jardin?

Emplacement du nichoir
Il n’est pas toujours évident de trouver le meilleur endroit pour les nichoirs : certains sont occupés dès qu’ils sont posés – d’autres resteront vides pendant des années avant de recevoir enfin de la visite. Après 2 ou 3 ans, si le nichoir n’a jamais été occupé, recherchez un autre emplacement.

Le nichoir doit être installé dans un endroit calme, sur un mur ou un arbre. Mettez-le hors de portée des chats et des écureuils et loin des perchoirs utilisés par les oiseaux prédateurs. Il doit se trouver à bonne distance des mangeoires, car la présence d’oiseaux en train de se nourrir risque de décourager les occupants potentiels. Évitez de le fixer sur un arbre recouvert de mousse, le tronc étant humide, ni aux branches d’un peuplier ou d’un bouleau car elles sont fragiles et cassantes. Ne l’installez jamais en plein soleil ou à l’ombre complète. Le trou d’envol doit être à l’opposé des vents dominants et le nichoir légèrement penché vers l’avant pour protéger les oiseaux des intempéries. Si vous placez plusieurs nichoirs, ne les rapprochez pas trop les uns des autres, car cela pourrait provoquer des rixes entre mâles.
Hauteur d’installation
On installe généralement les nichoirs à une hauteur minimum de 1,5 à 1,8 mètre du sol. Évidemment, cette hauteur peut varier en fonction de facteurs tels que les nuisances ou les éléments perturbateurs. Les oiseaux nichent à différentes hauteurs comprises entre le niveau du sol et la cime des arbres.

Orientation et fixation du nichoir
Afin de protéger les oiseaux contre le rayonnement solaire intensif, les vents dominants, on oriente généralement le trou d’envol entre le nord et le sud-est, mais si le nichoir est bien abrité, cette précaution n’a qu’une importance secondaire. Si le nichoir est mal orienté, par temps chaud les oisillons souffriront de la chaleur et risqueront de mourir. Penchez légèrement l’avant vers le bas de sorte que l’eau qui dégoutte du toit ne pénètre pas dans le trou d’envol, car chaque année, de nombreuses nichées se noient dans les nichoirs. Vous pouvez également percer un petit trou dans le fond du nichoir pour faciliter l’écoulement de l’eau. Veillez donc à ce que l’eau de pluie ne puisse pénétrer dans le nichoir en ruissellant le long d’un tronc ou d’une branche d’arbre. Évitez donc de placer des nichoirs sur le trajet de l’eau, car elle emprunte toujours le même chemin.

Il n’est pas nécessaire d’attacher solidement le nichoir à son support. Même les nichoirs suspendus à des branches ont du succès. Par contre, il importe que la fixation elle-même soit solide. Utilisez des clous galvanisés ou des vis si vous le fixez à un piquet ou une clôture, ou suspendez-le à une corde si vous l’attachez à un arbre. Ne vous inquiétez pas si le plancher du nichoir n’est pas parfaitement horizontal après l’installation. Les oiseaux résoudront le problème lorsqu’ils aménageront leur nid.
Période d’installation
Installez vos nichoirs dès l’automne ou au début de l’hiver car certains oiseaux, comme les mésanges, recherchent très tôt les sites favorables. Elles auront le temps de s’habituer au nouveaux nichoirs avant de décider de les occuper ou non. D’autres oiseaux, comme le stroglodytes mignons, y dorment parfois en hiver. Lors des hivers rigoureux, les oiseaux qui dorment la nuit dans les nichoirs ont davantage de chances de survie.

La protection contre les prédateurs
Évitez de disposer le nichoir au faîte d’un mur ou à proximité de branches horizontales, facilement accessibles aux chats et autres prédateurs. Supprimez le perchoir éventuellement incorporé au nichoir qui leur facilite l’accès. Une plaque métallique autour du trou d’envol empêchera les pics, lérots et écureuils de l’agrandir pour détruire la nichée. Contre les chats grimpeurs, vous pouvez fixer autour du tronc une protection Stop-minou ou bien des branches épineuses dirigées vers le bas ou une plaque métallique.

Nombre de nichoirs à installer
La plupart des oiseaux défendent leur territoire contre les intrus de la même espèce. Il est donc inutile, voire néfaste, de disposer en trop forte densité des nichoirs destinés à une même espèce (même type, même diamètre de trou d’envol). Le nombre de nichoirs dépend également des sites de nidification naturels disponibles et des ressources alimentaires locales. La pose de six à huit nichoirs par hectare semble être suffisant Aussi, il est bon de varier les modèles et de respecter des distances minimales entre deux nichoirs identiques :

– 15 à 20 m pour la mésange bleue, le gobe-mouche gris 40 à 50 m pour la mésange charbonnière
– 70 à 80 m pour le rouge-queue à front blanc, la sittelle torchepot
– 200 m pour la bergeronnette grise.

Par contre, les moineaux friquet et domestique ou l’étourneau sansonnet peuvent nicher en colonie et les nichoirs peuvent être proches les uns des autres.

Observation du nichoir
Si vous avez des nichoirs occupés dans votre jardin, réduisez l’inspection du nichoir au strict nécessaire. Si vous êtes tentés de tailler quelques branches pour avoir une meilleure vue sur la couvée, vous mettrez la couvée en danger en exposant davantage le nid à la vue des prédateurs. Ne vous approchez pas du nid à pas feutrés, mais faites savoir aux oiseaux que vous arrivez. Ne dérangez pas le nid lorsque ses occupants sont sur le point de prendre leur envol, car vous risqueriez de chasser du nid des oiseaux qui ne sont pas encore prêts à affronter le monde hostile qui les entoure. Si toutefois cet accident devait se produire, ramassez les oisillons, placez-les dans un mouchoir et remettez-les en place. Obturez ensuite le trou d’envol durant une dizaine de minutes jusqu’à ce qu’ils se calment. “oiseau-libre.net

Les oiseaux les plus utile au jardin

Souvenir du jardin en Septembre

Les oiseaux les plus utiles au jardin

Contrairement à ce qu’on peut penser, les oiseaux jouent un rôle primordial au jardin, ils font partie des auxiliaires qui participent au bon équilibre de la nature. Pour faciliter leur installation à proximité de votre jardin, conservez des haies autant que possible mais attention pas n’importe lesquelles : des haies faites d’essences diverses de votre région et non des haies de thuyas ! Conservez des arbres si votre terrain en est garni, et aménagez un point d’eau qui permettra aux oiseaux de venir boire. Ainsi, ils seront dans le cadre idéal pour nidifier !

Ce que mangent les oiseaux

La plupart des oiseaux vont chasser les insectes et les larves pour nourrir leurs petits, aux beaux jours. Autant de petits nuisibles que les oiseaux contribueront à anéantir ou faire diminuer pour éviter l’invasion. Durant l’hiver, les insectes, chenilles et araignées seront toujours leurs proies mais plus difficiles à trouver, du coup, ils varieront leur alimentation en se reportant vers les baies, les graines et fruits divers.

N’utilisez pas d’insecticides car ils risquent d’empoisonner les oiseaux. Certains pulvérisés sur des arbustes peuvent même brûler les pattes des oiseaux qui viennent se poser sur les branches traitées.

Les oiseaux à accueillir au jardin

La mésange est très variée au jardin avec de nombreuses espèces. La mésange bleue, avec cette couleur caractéristique sur le dessus de la tête, chasse les larves, chenilles, pucerons, petits coléoptères, araignées, charançons. La mésange charbonnière, est très forte sur les chenilles qu’elle dévore et permet de lutter contre la piéride du chou. La mésange nonnette, la plus granivore des mésanges, courre quand même après les insectes et chenilles. La mésange boréale se nourrit aussi d’araignées, d’insectes et de chenilles de papillons de nuit. La mésange noire et la mésange à longue queue chassent insectes, larves, pucerons, araignées et autres hyménoptères. La mésange huppée a les araignées pour préférence de menu, mais elle mange aussi les autres insectes et chenilles.

Le moineau domestique se nourrit de graines de plantes comme le chardon ou l’ortie mais chasse aussi les coléoptères (charançons, hannetons, doryphores, taupins…), pucerons, cochenilles, araignées, criquets, fourmis…

L’étourneau sansonnet est un formidable insectivore. Tout lui plait : grillons, sauterelles, criquets, chenilles, larves, fourmis jaunes, araignées, cloportes, mille-pattes, punaises, mais aussi escargots, limaces, vers de terre, lézards, grenouilles…

Le gobemouche noir ou gris, comme son nom l’indique, gobe les insectes qui volent comme les mouches, taons, moustiques, guêpes, bourdons, papillons piérides, phalène du pin, punaises… Les coléoptères, chenilles, larves, vers et baies sont aussi appréciés.

La sittelle torchepot mange les insectes et leurs larves. Fourmis, chenilles, araignées, hannetons, charançons et bien d’autres chrysalides et coléoptères sont chassés par cet oiseau.

Le grimpereau des jardins va dévorer oeufs, larves et chenilles e très nombreux petits insectes et araignées, ainsi que des pucerons, des cloportes, des petits coléoptères, des hémiptères, des diptères…

Le troglodyte mignon ressemble à une petite boule. Il se nourrit également d’insectes et d’araignées mais sa particularité est d’avoir un chant extrêmement puissant.
Faire des nichoirs pour les oiseaux ?

Les différentes voix et chants des oiseaux font aussi partie des raisons qui motivent à les attirer au jardin : c’est tellement agréable, voire apaisant, de les entendre et de les écouter, notamment dès que les beaux jours reviennent !

nichoir pour oiseaux

Pour favoriser l’installation d’oiseaux chez vous, vous pouvez fabriquer des nichoirs : attention, vous devez les adapter aux différentes espèces car un étourneau ne rentrera pas dans un trou de mésange par exemple !

jardinage.lemonde.fr